google transparency

Google Transparency report : parfait pour savoir ou télécharger

Le Google Transparency Report :

Nous verrons par la suite pourquoi le google transparency report est aussi une aubaine pour trouver les sites de téléchargements ! Mais d’abord c’est quoi google transparency ?

Publié régulièrement depuis l’année dernière, le Transparency Report de Google fait le point sur les requêtes réclamant des retraits de contenu qui émanent des détenteurs de droits d’auteur et des sociétés qui les représentent. Parmi les plus visés, on trouve évidemment les sites liés au téléchargement…

Depuis le début de l’année 2013, les titulaires de droit d’auteur ont demandé à Google de supprimer de ses résultats plus de 105 millions de liens qui constituaient une violation présumée de ces dit-droits. C’est déjà deux fois plus que les demandes enregistrées sur l’ensemble de l’année 2012. Et à en croire le graphique que nous vous présentons ci-après, ce nombre ne cesse de croître

google transparency report 2014
URL faisant l’objet d’une demande de suppression de la recherche google chaque semaine

LES SITES LES PLUS VISES

En octobre dernier, les cinq sites Les plus visés étaient les suivants :

  • Filestube.com : Comme DilanDau, FilesTube est un moteur de recherche de fichiers multimédias. En plus de la musique, ce dernier propose de trouver des vidéos ou des jeux à télécharger. Plus de 930 000 liens redirigeant vers ce site ont été supprimés des résultats de Google.
  • Zippyshare.com : Cet hébergeur gratuit de fichiers en ligne permet de transférer des fichiers jusqu’à 200 MB chacun et sans limites. Aucune inscription ni installation n’est nécessaire pour utiliser le service. Plus d’1,2 million de liens redirigeant vers ce site ont été supprimés des résultats de Google.
  • Dilandau.eu : Ce moteur de recherche n’héberge aucun fichier, mais propose de partager, écouter et télécharger gratuitement des musiques qui proviennent d’autres sites Web. Plus d’1 million de liens redirigeant vers ce site ont été supprimés des résultats de Google.
  • Rapidgator.net : Parmi les sites d’hébergement de fichiers qui ont pris le relais du célèbre MegaUpload, RapidGator est celui dont la croissance a été la plus rapide. Plus de 740 000 liens redirigeant vers ce site ont été supprimés des résultats de Google
  • Beemp3.com : Comme DilanDau, BeeMP3 est un moteur de recherche qui propose de télécharger facilement de la musique sur le Web. Plus de 510 000 liens redirigeant vers ce site ont été supprimés des résultats de Google.

LA TRANSPARENCE, UNE AUBAINE POUR LES PIRATES ?

Ces rapports publiés par Google ne font pas forcément les affaires des titulaires de droits d’auteurs. En effet, en présentant la liste des sites visés par cette censure dans une volonté de transparence. Google présente également la liste des sites qui enfreignent la loi, et, donc, qu sont forcément les plus intéressants pour ceux qui souhaiteraient se livrer au jeu interdit du piratage…

Cette démarche révèle également la tension croissante qui existe entre Google et les détenteurs de droits d’auteurs. Parmi les plus demandeurs, on note la BPI, la RIAA ou encore la FOX. D’ailleurs, en plus des demandes qui ont abouti, Google publie également la liste des demandes qui ont été déboutées, car jugées abusives.

Pour observer l’ensemble des données et suivre leur évolution semaine après semaine, vous pouvez vous aussi vous rendre à l’adresse www.google.com/transparencyreport

Alors franchement la censure qui met en avant les sites censurés ! Sa c’est la génial innovation de google !

Noter cet article

Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Commentaires

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.